Social Icons

Thursday, 15 December 2011

Ferronnerie de Pareloup à Bouillargues


Bien que considérée comme un simple métier depuis des siècles, la ferronnerie est maintenant un art à part entière. En effet, c’est l’art de travailler le métal pour obtenir un résultat et une forme précis. Née vers 5000 ans avant Jésus Christ, la ferronnerie s’est effacée au fil du temps avec la modernisation des technologies. Les besoins de l’homme ont changé et la ferronnerie industrielle est apparue. Mais depuis quelques temps, elle refait son apparition. Devenue un art, elle est plus décorative, mais on la préfère à la ferronnerie industrielle principalement pour son originalité.

Au sud-est de la France, on peut apprécier cet art dans la Ferronnerie de Pareloup, un atelier situé dans la ville de Bouillargues, commune du Département du Gard dans la région de Languedoc-Roussillon. Composé de cinq ferronniers, cet atelier réalise des travaux de ferronnerie tels que des portails, des pergolas, des rampes, des mobiliers, etc. A la différence des industries de fonderie qui produisent des objets en chaîne, les produits fabriqués ont une certaine originalité et plus de charme. L’ouvrage se fait uniquement par commande, et outre les propositions artistiques du ferronnier, le client pourra créer lui-même les motifs qu’il désire avoir sur l’objet à réaliser.
L’art de forger le métal
Le métier de ferronnier existe déjà depuis environ sept millénaires. Artisan ordinaire dans ses débuts, le ferronnier devient un artiste. La ferronnerie est devenue un art, l’art de maîtriser et de forger le métal pour en faire un objet décoratif ou utilitaire. Toutefois, c’est un métier assez ardu. En effet, il ne suffit pas d’exceller dans l’art de forger, il faut aussi maîtriser le dessin et avoir un esprit créatif pour créer une œuvre plus décorative et originale. Mais encore, il nécessite de bonnes conditions physiques pour pouvoir manier le métal et les outils de travail. Par ailleurs, forger un métal n’est pas chose facile, plusieurs étapes sont nécessaires pour obtenir le résultat final. Pour fabriquer un objet, il faut une matière première, principalement du fer, du laiton, de l’aluminium, de l’acier, du bronze, et des outils : des burins, des pinces, des moules,… Et pour la mise en forme du métal, le ferronnier peut utiliser deux procédés selon le produit à réaliser. Le forgeage consiste à chauffer le métal et à le refroidir, afin de le rendre malléable pour ensuite le marteler. Le deuxième procédé est la fonte : le métal est fondu, puis versé dans un moule en argile ou en plâtre afin d’obtenir la forme voulue. Après la mise en forme, vient ensuite l’étape de la finition. Selon l’aspect désiré, le ferronnier procède à différentes méthodes : la gravure pour réaliser des motifs gravés, la ciselure pour un motif en relief, le brunissage pour noircir certaines zones de l’objet et la dorure ou l’argenture pour donner un aspect doré ou argenté.



Les produits de la ferronnerie
En 1970, avec l’arrivée des PVC et de l’aluminium, les articles en fer forgé ont été un peu oubliés et se limitaient aux serrures et aux portails mais depuis quelque temps, la ferronnerie fait son retour dans le bâtiment et se développe plus largement dans le domaine du mobilier et de la décoration. Plus créative et plus originale, la ferronnerie s’accommode aux tendances des temps modernes avec les baies vitrées, les roseraies, etc. Outre cela, il y a les produits ordinaires en fer forgé : les portails, les rampes, les garde-fous,… qui pourront avoir des motifs et des décorations singulières, selon la créativité de l’artisan ou selon la demande particulière du client, et qui donneront une touche d’originalité au produit final. Et selon le travail à faire, le ferronnier se déplacera pour installer ou poser lui-même son œuvre, tel est le cas pour les portails et les garde-fous. Les ferronniers fabriquent également des enseignes, des luminaires, des serrures, etc. Mais la valeur artistique et esthétique de la ferronnerie se remarque particulièrement dans le domaine du mobilier comme le lit, les chaises, les tables, les canapés et les fauteuils en fer forgé, ainsi que dans la décoration comme les chandeliers, les plats en laiton argentés ou dorés, les bibelots où le ferronnier exprime tout son sens créatif. Faire fabriquer un produit en fer forgé nécessite de la patience car la réalisation prendra un peu plus de temps, et sera un peu plus coûteux que celui d’une industrie de métallurgie, mais il a l’avantage d’obtenir un produit de meilleure qualité, robuste et d’une particularité sans égale : chaque produit est différent et unique. Mais à part la réalisation d’objet en fer forgé, la ferronnerie procède également à la restauration des objets anciens et précieux. Pour découvrir et admirer l’art de la ferronnerie, la Ferronnerie de Pareloup a consacré le hall de l’atelier pour exposer les œuvres de ses cinq ferronniers.

No comments:

Post a Comment

 

fico-dindia